lundi 31 août 2009

Fiche : Tussilage

Ce billet est le premier d’une série de fiches sur les plantes citées dans ce blog. Elles ont pour objectif de présenter quelques utilisations possibles de celles-ci en cuisine. Bien que donnant un certain nombre d’éléments descriptifs, elles n’ont pas l’ambition d’être une référence quant à leur identification. Dans ce but, une flore demeure indispensable.

Mais revenons-en aux plantes...

Tussilage (tussilago farfara), pas d'âne

Le tussilage (tussilago farfara), de la famille des astéracées, doit son nom à sa propriété expectorante : « tussis » (toux) - « ago » (chasser).

Ses fleurs jaunes d’or sont parmi les premières à apparaître au début du printemps. On les identifie facilement grâce à leurs tiges épaisses munies d’écailles, et à l’absence totale de feuilles. Ces dernières n’apparaissent que plus tard alors que les fleurs, après s’être transformées en boules de poils (les fruits sont munis d’une aigrette blanche), ont disparu. Son nom commun « pas d’âne », lui vient d’une ressemblance (lointaine, très lointaine) des feuilles avec l’empreinte d’un sabot d’âne.

Tussilage (tussilago farfara), pas d'âne

Les feuilles ainsi que les fleurs sont comestibles crues comme cuites. A la dégustation, on retrouve une saveur résineuse typique. La texture caoutchouteuse des feuilles ainsi que le duvet présent sur la face inférieure ne permet de les utiliser crues que lorsqu’elles sont jeunes.

Précautions :

  • Abus : en cas d’utilisation régulière et prolongée, les alcaloïdes que contient la plante peuvent provoquer des troubles hépatique
  • Confusion : les feuilles de tussilage sont très proches de celle des pétasites (pétasite hybride, pétaside blanc)

Quelques idées de recettes :

Mesclun printanier Fleurs de tussilage poêlées Potée de châtaignes et tussilage Papet sauvage

Et puis aussi ...

Fusilli au tussilage

Ingrédients (pour 4) :

  • 350g de fusilli
  • 100g de feuilles de tussilage (sans leur pétiole)
  • 2 tomates (environ 200g)
  • 1 oignon
  • 1 gousse d’ail
  • 40g de beurre
  • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive

Préparation :

Pour hacher les feuilles de tussilage, commencer par les rouler
  • Laver les feuilles de tussilage
  • Hacher finement mais séparément l’oignon, l’ail et le tussilage puis les réserver
  • Emonder les tomates (plongées 30 secondes dans de l’eau bouillante)
  • Les épépiner, les découper en petit cubes et réserver
  • Cuire les fusilli « al dente » dans une grande quantité d’eau salée (avec éventuellement un peu de bouillon de volaille)
  • Parallèlement, dans un grand faitout ou un wok, faire fondre le beurre avec l’huile
  • Y faire revenir l’oignon sans qu’il ne brunisse
  • Lorsqu’il est translucide, ajouter les feuilles de tussilage hachées pour les cuire à feu doux quelques minutes
  • Lorsque les pâtes sont cuites, les égoutter et les verser dans le faitout
  • Cuire encore quelques minutes en remuant bien
  • Ajouter la tomate et l’ail une minute avant de couper le feu
  • Servir chaud
Fusilli au tussilage

1 commentaire:

  1. Ton billet tombe bien, il y a(vait ?) encore à côté de chez moi de beaux parterres de feuilles de tussilage, une plante que je viens seulement d'identifier. Mais je n'avais pas d'idée pour la cuisiner... Je cours vite voir si elles ne sont pas fanées depuis la petite sécheresse de ces derniers temps, car avec des pâtes comme sur ta photo et dans ta recette, je m'en ferais bien une gourmandise tout de suite, merci !

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...