dimanche 3 octobre 2010

Un week-end entre blogueurs (1/4) - Vendredi : Le chemin des écoliers

L’histoire commence un vendredi en début d’après midi. La voiture chargée, me voilà parti direction la Bretagne pour y retrouver Colibri et CitronVert, deux blogueurs eux aussi passionnés de plantes sauvages.

Il n’est pas très tard et le chemin me fait passer juste à côté du coin où deux semaines plus tôt, une cueillette bredouille de cèpe avait été transformée par le hasard en une miraculeusement récolte de clavaires crépues. Colibri, l’hôte de cet événement m’ayant dit dans un de ses commentaires qu’elle ne connaissait pas ce champignon, je décide de faire une petite escale.

Les cèpes ne sont toujours pas au rendez-vous. 3 ou 4 « bouchons » de Bordeaux (boletus edulis) ainsi que les 2 jeunes bolets orangés (leccinum quercinum) sont très loin de remplir mon panier. D’autant que le futur révélera que la plupart sont déjà infestés de vers, malgré leur apparence.

Ce n’est pas le cas de cette jeune langue de bœuf (fistulina hepatica) gorgée de l’eau des récentes pluies et parfaitement formée. Sans être énorme, elle permettra de quoi faire quelques lamelles de « carpacio » à picorer.

Pour lui tenir compagnie : de nombreux agarics des bois (agaricus silvicola) ...

... et des clavaires crépues que j’ai retrouvées quasiment aux mêmes endroits que deux semaines plus tôt. Moins nombreuses, elles sont suffisamment grosses pour agrémenter un plat pour tous les convives de ce week-end prometteur.

Mais l’heure passe et la pluie reprend. Si je ne veux pas arriver trop tard chez Colibri, il me faut repartir, quitter les averses et pour une fois aller chercher le soleil en Bretagne.

Arrivé sur place, le virtuel se concrétise enfin en la personne de Colibri, en chair et en os. Pour nous deux, c’est la première fois que nous rencontrons quelqu’un que nous ne connaissions que virtuellement. L’étrange sentiment mêlant impatience, appréhension et curiosité est vite laissé de côté au fur et à mesure que je me rends compte qu’elle est tout à fait à l’image de ses blogs. Alors que nous discutons, elle, Olivier et moi, la voilà partie en cuisine pour éplucher de beaux petits artichauts violets. Le ton du week-end est donné : il sera sous l’égide de la bonne bouffe !

Confirmation deux heures plus tard avec l’arrivée de la famille CitronVert et l’impressionnant déballage d’une véritable cuisine délocalisée, agrémentée de nombreux « souvenirs » d’Italie et de préparations maison en conserve. En rajoutant ma récolte, les quelques bouteilles de vin, l’huile d’olive de l’ile de Brac, l’orahovica (alcool de noix croate), les confitures d’argouses et de prunes sauvages amenées dans mes propres bagages ; en rajoutant aussi la cave de Colibri et Olivier et leur frigo déjà bien rempli : une chose est certaine, on ne va pas mourir de faim !

La suite ...

3 commentaires:

  1. j'ai fais de belles rencontres de bloggueurs " en vrai " , le virtuel est bien fade à côté des rencontres de passionnés par le même sujet

    RépondreSupprimer
  2. Eté de rencontres pour moi et encore une tout à l'heure...
    C'est beaucoup d'émotions et nos blogs nous ressemble et même + si affinités
    Merveilleuse idée pour vous ! Génial !
    Lôlà

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...