mardi 21 juillet 2009

« Ca te relèvera le yang » * !

Alors que sur les ombelles de berce (et oui, encore et toujours elle), les graines remplacent petit à petit les fleurs, il me revient à l’esprit une des propriétés supposée de celles-ci : aphrodisiaque.

Qu’elles le soient réellement ou non, elles ont un goût et un parfum très puissant et totalement indescriptibles, encore plus indéfinissables que ceux du reste de la plante ! Beaucoup les trouvent écœurants, mais j’avais l’impression que maniés avec modération, ils pouvaient donner quelque chose d’intéressant.

Graines de berce, encore sur leur ombelle

Me voila donc parti dans la confection d’un sirop de graines de berces. Mais pour lui donner encore plus d’attrait, j’ai voulu pousser encore plus le côté « aphrodisiaque ». Après une petite revue de quelques plantes réputées telles que poivre, bois bandé, ginseng, piment, noix de kola, safran etc., j’ai retenu le gingembre et le clou de girofle comme compléments à la berce.

Pour les proportions, ça a été un peu au « petit bonheur la chance » mais en cherchant à garder la berce en dominante.
 

Le sirop qui relève le yang : berce, gingembre, girofle

Ingrédients (pour environ 75cl de sirop) :

  • 3 poignées de graines de berce encore vertes
  • 30g de gingembre frais
  • 3 clous de girofle
  • 1 citron non traité
  • 1 litre d’eau
  • 750g de sucre

Préparation :

Royale berce, des 3 cocktails,c'est celui que je préfère
  • Amener l’eau à ébullition
  • Y ajouter le gingembre râpé, les graines de berce écrasées, les deux clous de girofle, le jus du citron ainsi que ses restes découpés en petits morceaux
  • Maintenir à ébullition légère pendant une dizaine de minutes avant d’ajouter le sucre
  • Cuire à découvert pendant une heure environ (n’ayant pas de « pèse-sirop », je l’ai fait au juger)
  • Filtrer et cuire encore pendant 5 minutes avant d’embouteiller (bouteille et entonnoir stérilisés)
  • Une fois refroidi, stocker au frigo et déguster rapidement

Remarque : en utilisant de l’acide citrique, il est possible de prolonger considérablement la durée de conservation.

Seul avec de l’eau, ce sirop est un peu décevant, mais c’est en cocktails qu’il révèle sa valeur. Voici quelques suggestions (à tester avec modération) pour un tête à tête chaud, chaud, chaud ... :

  • Berce des îles : Verser 3/4 de rhum pour 1/4 de sirop de berce dans un verre à mélange rempli de glace, bien secouer et verser dans un verre « short drink », servir avec une rondelle de citron
  • Scotch hogweed on the rocks (hogweed = berce en anglais) : Verser 1/5 de sirop puis 4/5 de whisky dans un verre avec quelques glaçons, remuer légèrement
  • Royale berce (mon préféré) : Dans une flute, verser un fond de sirop de berce et compléter avec un vin pétillant sec comme de la clairette de Die brut (Raymond Bec et fils, à Aurel par exemple) bien fraiche

Et les effets me demanderez vous ? Posez leur la question ... !

Auraient-ils testé le sirop qui relève le yang ?

Attention : avant de se ruer sur les premières plantes à ombelles du coin, assurez vous que c'est bien de la berce : parmi les risques de confusion, il y a la tristement célèbre cigüe...

* : Citation extraite du film "Golden Child" (oui, je sais, en terme de référence cinématographique, on pourrait trouver mieux). La phrase était utilisée à propos du foie de yack si je me souviens bien.

1 commentaire:

  1. Eh ben, de l'effet de la berce sur Nicolas ! Mignonnes, les bêbêtes... j'ai pris, de mon côté, une vraie "par tou the" (dernière syllabe à prononcer à l'anglaise) sur une fleur d'achillée millefeuille (pas encore publié) !!! Bah, c'est la chaleur ! Bonnes vacances à toi puisque tu repars bientôt.
    PS : ma friche bretonne était envahie de berce en graines. J'ai tout récolté précieusement, c'est aussi une de mes plantes favorites, j'adore la glace à la berce !

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...