mardi 1 septembre 2009

Méfiez-vous des contrefaçons

Quelques mots rapides à propos des fraises d'Inde (duchesnea indica) que j'ai l'impression de voir de plus en plus au détriment de leurs "cousines" des bois (fragaria vesca).

La confusion est aisée, surtout de loin. Mais à y regarder de plus près, quelques détails ne concordent pas : couleur de la chair, absence d'odeur ou de goût, forme du "faux fruit" (comme pour les fraises, les "vrais fruits" sont les petits akènes qui parsèment la surface de la baie). Lorsque la plante est en fleur, sa couleur permet de se rendre immédiatement compte de la différence car les pétales sont jaunes.

Fraise d'Inde (duchesnea indica)

Cette fausse fraise originaire d'Asie se naturalise en Europe au point de devenir envahissante en certains endroits, allant jusqu'à prendre la place de la vrai fraise des bois. Pas loin de chez moi (en région parisienne), il arrive que certaines bordures de chemins en soient couvertes (bois de Verrières par exemple).

La fraise d'Inde est capable de supporter une grande variété de climats car on la trouve aussi sur l'ile de la Réunion. Il semble d'ailleurs qu'elle y est très commune. Lors de leur récent voyage sur l'ile Bourbon, mes parents avaient été doublement surpris d'en voir. Une première fois en pensant avoir trouvé des fraise des bois "tropicalisées", puis une seconde fois en se rendant compte qu'il y avait quelque chose qui clochait.

Après une recherche rapide dans mes bouquins, je me suis aperçu qu'aucun n'en parlait. Les seules informations que j'ai viennent d'internet (une fois n'est pas coutume) : wikipedia, tela-botanica. Selon cette dernière référence, le fruit serait comestible. Mais étant donné son insipidité, il ne présente aucun intérêt.

9 commentaires:

  1. Oh oui, je la connais bien cette fraise.
    Au Japon, on l'appelle "Hébi-itchigo (la fraise des serpents) et elles poussent partout.

    Non toxique. La preuve, je suis toujours vivante. Car dans mon enfance, j'en ai mangé bien plus qu'une.
    Effectivement elles n'ont aucune saveur ni parfum, mais tellement belles et attirantes...

    RépondreSupprimer
  2. Effectivement, on peut confondre facilement. Nous avons expérimenté cette fraise à chair blanche lors d'un voyage à la Réunion. Belle d'apparence, mais vraiment aucun goût !...

    RépondreSupprimer
  3. C'est comme pour la groseille des Alpes dont j'ai parlé récemment : le goût n'est carrément pas à la hauteur de l'intérêt que peut susciter l'aspect.

    RépondreSupprimer
  4. Encore une fois, ton billet tombe juste à point, je ne savais pas quoi répondre à une de mes lectrices qui ne comprends pas très bien mon engouement pour les sauvages, que ça n'en vaut pas la peine, car elle a été très déçue par une cueillette de fruits sauvages, des fraises en l'occurrence. J'en suis restée un peu interloquée car pour moi, la fraise des bois est LE fruit le plus succulent et parfumé que je connaisse ! Je comprends tout ! Bon, je vais l'envoyer sur ton blog (euh, je ne sais pas faire les liens, pffff...), mais je lui communique ton url etc. (qui figure d'ailleurs déjà sur le bandeau de mon blog, m'enfin, faut tout faire, ah la la !). Pour ma part, je ne cueillais pas ce fruit, je ne savais même pas que c'était une "fraise" ! Je pensais même que c'était toxique, il me semble avoir lu quelque chose là-dessus dans un bouquin, dans les risques de "confusion"...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, pas toxique. Juste un risque de digestion rapide ! c'est même un excellent assistant de digestion difficile. Il est aussi utilisé contre les piqûres et brûlures, mais je ne sais pas comment et les gramouns non plus !

      Supprimer
  5. J'en ai plein le jardin, en effet elles deviennent envahissantes.
    Au départ, je croyais au fraises des bois mais maintenant c'est plus clair et surtout pour en avoir manger quelques unes, elles n'ont vraiment aucun goût.

    RépondreSupprimer
  6. tiens c'est drôle d'aimer les fraises des bois , je trouve qu'elles sont surtout granuleuses sous la dent .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Parle-t'on bien de la même fraise des bois ?
      A l'exception des akènes qu'on trouve également sur les fraises cultivées, je ne leur trouve aucune consistance granuleuse.
      Et puis surtout, le parfum des vraies fraises des bois (à ne pas confondre avec la fraise d'Inde dont je parle dans ce billet) est incomparable. Peu de fraises cultivées sont en mesure de les égaler...

      Supprimer
    2. Bonjour,
      juste un petit mot par rapport à ce fruit. Ici ( à la Réunion ) nous l'appelons fraise d'Lo ( de l'eau ). son seul avantage serait de désaltérer un peu ( il en faut beaucoup et comme ce n'est pas très bon ). A noter que dimanche dernier, j'en ai mangé une qui avait le goût de fraise des bois !! ( forêt du Tévelave, route des Tamarins vers le Maïdo )

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...