mardi 19 février 2013

Recharger les batteries

La grisaille hivernale devient vraiment pesante et le vert commence sérieusement à me manquer. Il paraît même que cette année, le déficit lumineux que nous subissons est à l'origine d'un nombre inhabituel des cas de « blues hivernal ». Ces quelques jours ensoleillés sont donc l'occasion de rattraper le retard. Mais même sous un soleil radieux, en plein hiver, le gris des paysages parisiens reste désespérément gris.

Alors direction plein ouest, là où l'air marin apporte la douceur suffisante pour que même au plus mauvais de la saison, le vert reste la couleur dominante sur terre.

 
Avec cette idée en tête, la matinée brumeuse a presque été une déception, vite compensée par de nombreux oiseaux à observer. Certains, comme la bernache cravant, sont ici en hivernage.

 
C'est aussi le cas du bécasseau sanderling qui lui aussi a quitté la toundra où il a l'habitude de nidifier pour venir se « réchauffer » ici en venant piquer le sable de nos côtes, à la recherche de vers !

 
Autre limicole au gabarit très proche, ce tournepierre à collier, probablement aidée par le réchauffement climatique, a probablement décidé de changer ses habitudes ancestrales pour rester ici au lieu de descendre hiverner en Afrique.

 
Nettement plus imposante, l'aigrette garzette n'en est pas moins peureuse.

Mais la journée avance et la brume s'est enfin levée...

... Il faudrait peut-être penser à la cueillette du jour...

 
Les nouvelles feuilles du fenouil sont arrivées. Certaines, sortis un peu trop tôt, se retrouvent toutes roussies après avoir subit les attaques du froid. Les plumeaux centraux, quand à eux, sont bien verts et surtout, il exhalent un délicieux parfum anisé.

 
Ici, c'est aussi le royaume de l'ail triquètre. Méditerranéen à l'origine, cultivé comme plante décorative pour ses magnifiques fleurs blanches en clochette, il s'est échappé des jardins pour se naturaliser sur le littoral où il peut former de véritables prairies. Moins puissant en goût que l'ail des ours, il a sur lui l'avantage de fournir ses feuilles parfumées tout au long de l'année.

Les fleurs sont encore à l'état de bouton à la base de la plante, mais d'ici un mois, les clochettes blanches seront partout !

 
Les petites fleurs blanche du cranson, elles non plus, n'ont pas encore fait leur apparition, mais ses petites feuilles forment déjà des tapis denses. Un coup de couteau façon « râteau » à leur base et c'est un concentré de saveurs piquantes que vous avez en main. À tester absolument dans les salades ou en décoration aromatique de plats à relever !

 

 
Et maintenant que le soleil se couche, ont va pouvoir passer en cuisine...

 

Gratin de pâtes au fenouil et feuilles d'ail triquètre

Ingrédients (pour 4) :

  • 200g de pâtes sèches
  • 150g de fenouil sauvage
  • 100g de feuilles d'ail triquètre
  • 40g de farine
  • 40g de beurre
  • 50cl de lait
  • 30g d’emmental râpé
  • 2 poignées de feuilles de cranson
  • Sel et poivre

Préparation :

  • Laver les différentes plantes à grandes eaux avant de bien les égoutter
  • Débiter les « bulbes » et les plumeaux de fenouil ainsi que les feuilles d'ail en petits tronçons d'un à deux centimètres
  • Cuire les pâtes « al dente »
  • En parallèle, utiliser le beurre, la farine et le lait pour préparer une sauce béchamel
  • Lorsque les pâtes sont cuites, les égoutter et les mélanger avec l'ail et le fenouil
  • Les répartir dans un plat à gratin
  • Saler, poivrer
  • Y verser ensuite la sauce béchamel
  • Finir en parsemant le tout de fromage râpé
  • Mettre au four à 200°C pour 15 à 20 minutes, le temps que le fromage prenne de belles couleurs
  • Accompagner avec le cranson et quelques plumeaux hachés de fenouil

Une bonne journée ensoleillée, un délicieux gratin pour la conclure et se réchauffer (parce malgré le soleil, il faut quand même frais sur la côte) : le moral est reparti en flèche !

4 commentaires:

  1. merci, superbe balade pour chasser le blues qui est bien présent! Beaux paysages, belles récoltes, merci Nicolas!

    RépondreSupprimer
  2. et une bernache rôtie avec du fenouil ça ne te tente pas?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quelques limicoles farcis et rôtis ça donne envie aussi!

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...