lundi 4 mars 2013

L'âme poète

Le long des chemins de campagne,
Dans les prairies, sur les rivages,
Va t'en cueillir ces salades sauvages,
Que chaque hiver, la neige épargne.
Pissenlit (taraxacum officinale)

Pissenlits, ficaires et autres primevères,
Pour eux, le compte à rebours a commencé,
Car très bientôt deviendront trop amères,
Coriaces aussi, leurs feuilles auront viré.
Ficaire fausse renoncule (ranunculus ficaria)

Pourtant, même si tu manques l’occasion,
Peu de temps tu regretteras ton indécision,
Car au dessus des feuilles que tu dédaignas,
Viendront de belles fleurs que tu apprécieras.
Coucou des bois (primula eliator)

Au milieu de leurs rosettes, seul le lamier,
Ses fleurs pourpres a déjà déployées.
Mais dès à présent, si prévoyant tu as été,
En salade tu pourras tous les goûter.
Lamier pourpre (lamium purpureum)

Sans pousser jusqu'aux alexandrins,
Je me suis contenté de simples quatrains.
Simples comme cette agréable assiette,
Dont je n'ai laissé aucune miette !
Salade sauvage d'hiver aux oreilles de cochon laquées.
À accompagner d'une petite vinaigrette au miel.

Note : La ficaire est légèrement toxique du fait de la présence en faibles quantités de protoanémomine (irritante) et de saponines (hémolytiques). Jeune (avant floraison), elle ne contient presque aucune de ces deux substances. À savoir : la dessiccation ou la cuisson détériorent la protoanémomine, la rendant inoffensive.

6 commentaires:

  1. As-tu trouvé des vers dans ta salade ?

    RépondreSupprimer
  2. bravo l'artiste ! :)
    Merci pour cet excellent blog. J'adore !

    RépondreSupprimer
  3. Woah, dis donc, Nicolas, l'approche du printemps te réussit. J'aime les poètes sauvages !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En commençant le billet, je n'étais pas du tout parti là dessus.
      Mais quand après avoir écrit quelques lignes, je me suis aperçu,
      De la présence involontaire de plusieurs rimes sauvages,
      Ça m'a vite donné l'idée de me lancer dans leur élevage...

      Tiens, je crois que deux d'entre-elles viennent de s'échapper !

      Supprimer
  4. miam vivement que la neige se retire de nos chemins... Il pleut, ca va venir.

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...