lundi 31 mai 2010

Blé des bois

Peut-être qu’un jour, au cours d’une balade en forêt, vous est-il arrivé de passer à côté sans vous en rendre compte.

Peut-être qu'un peu plus attentif, vous avez remarqué ces épis en les prenant pour du blé.

Peut-être même qu’intrigués de voir ce type de céréales en pleine forêt, vous avez essayé de les observer de plus près.

Peut-être qu’enfin vous avez pensé que ça ressemblait étrangement aux bottes que le primeur avait essayé de vous vendre le matin même, à un prix totalement indécent.

Et vous auriez eu raison, il s’agit bien d’aspergettes. Le primeur qui vous affirmait qu’il vous proposait d'authentiques asperges sauvages se trompait, car à y regarder de plus près, ce ne sont pas des asperges.

Ornithogale des Pyrénées : tel est son nom. Mais nul besoin d’aller au pied des montagnes pour en trouver. Elle pousse un peu partout en France, y compris en région parisienne, comme celle dont vous voyez actuellement les photos.

Lorsqu’elles sont peu développées, on pourrait les confondre avec des jacinthes des bois en bouton n'ayant pas encore pris leur teinte bleutée. Plus tard, lorsque les tiges de l'asperge des bois atteignent pratiquement un mètre de haut, il n’y a plus de confusion possible. Pas de confusion non plus avec une de ses cousines : l’ornithogale en ombelle, qui aprécie plutôt de rester près du sol. Je préfère son nom plus poétique de belle-d’onze heures qu’elle doit à la propriété qu’ont ses fleurs de s’ouvrir complètement lorsqu’elles sont éclairées par le soleil. Certains en mangent les bulbes cuits, mais je n’en ai jamais trouvé en assez grande quantité pour oser en récolter.

Ce n’est pas de cas avec les aspergettes qui poussent en grande quantité dans les coins que je connais. Mais avec elles, je me contente des épis.


Sauté d’asperges des bois au tofu

Ingrédients (pour 4) :

  • 200g de tofu ferme
  • 80 aspergettes (les 20 derniers centimètres des têtes)
  • 2 oignons
  • 2 gousses d’ail
  • 1 cuillère à café de d’huile de sésame
  • 1 cuillère à soupe de sauce soja
  • 1 cuillère à soupe de mirin (sorte d’alcool de riz doux utilisé dans la cuisine japonaise)
  • 2 cuillères à soupe d’huile de tournesol

Préparation :

  • Blanchir rapidement les aspergettes
  • Séparer les têtes des queues, réserver les têtes et découper les queues en petits tronçon
  • Verser les deux huiles dans une poêle bien chaude
  • Y faire revenir l’oignon émincé, puis ajouter le tofu découpé en cubes, les queues d’aspergettes et l’ail finement haché, arrosés du mirin et de la sauce soja
  • Cuire le tout pendant quelques minutes sur feu vif en remuant régulièrement
  • Finir en ajoutant les têtes d’aspergette et cuire encore 30 secondes

PUB

Pour conclure, un peu de pub pour Vincent (parti préhistorique) qui organise le week-end prochain la première Rencontre des “cuistos sauvages” à laquelle participera CitronVert (obsédé culinaire notoire). Quel dommage que je ne puisse me joindre à eux !

13 commentaires:

  1. J'en ai justement acheté à Grand frais la semaine dernière! C'est délicieux!
    Bises

    RépondreSupprimer
  2. J'espère que tu ne t'es pas ruinée en les achetant. La dernière fois que j'en ai vues sur un marché, la botte (500g environ) était à une douzaine d'euros !

    RépondreSupprimer
  3. Ah les aspergettes, quel délice! la seule fois ou j'en ai trouvé, c'était sur une aire d'autoroute vers Beaune!
    Bonne association avec le tofu, ça me fait saliver.

    RépondreSupprimer
  4. Il y en a habituellement sur mon marché en saison... Mais il y a longtemps que je n'en achète plus au prix prohibitif que tu dis, surtout depuis que ma soeur m'a dit "c'est pas ça les asperges sauvages..." en haussant les épaules !!!
    PS : la vérification des mots me fait écrire : tocck !!!

    RépondreSupprimer
  5. En explorant les potentielles zones de cueillette pour ce week-end, je suis "tombé" sur ces asperges que je n'ai jusqu'à présent jamais cueillies.

    Je tente d'en faire un truc à midi.

    Merci Nicolas d'avoir ainsi "ouvert mes yeux". Si je n'avais pas regardé ton blog juste avant, je ne les aurais sans doute même pas remarquées ;-))

    Bon ap !

    RépondreSupprimer
  6. Citronvert :
    Visiblement, tu vas pouvoir en cueillir ce week-end avec Vincent.

    Colibri :
    J'en vois de moins en moins en vente, ce qui explique sans doute la montée du prix.

    Vincent :
    Avec tout ce que tu es en train de préparer, vous allez avoir une indigestion !

    RépondreSupprimer
  7. Je viens de passer un agréable moment à éplucher ton blog. Merci !

    RépondreSupprimer
  8. En fait, je fais surtout des essais... pour que CitronVert ne soit pas le seul à cuisiner ce week-end !

    Je manque de pratique et tente de rattraper tant bien que mal un peu de retard in extemis

    RépondreSupprimer
  9. je suis une andouille, ces fleurs sont totalement épanouies dans le virage ou je passe tous les jours en allant au boulot depuis 10 ans!
    donc pour la version " en bouton" attendre 2011

    RépondreSupprimer
  10. Chez moi, celles qui sont écloses sont encore rares. Mais pas la peine d'attendre l'année prochaine. Dés lundi, en revenant du boulot, tu pourras cueillir quelques fleurs pour les égrainer dans une salade. Celles-ci sont également comestibles et ont une saveur discrète mais agréable.
    Attention, il faut faire attention au lieu de cueillette et les laver soigneusement. C'est encore plus vrai avec les plantes mangées crues comme les fleurs.

    RépondreSupprimer
  11. merci Nicolas....Je suis allée côté "nord" du village et j'en ai trouvé des non écloses....Je mets ta recette sur mon blog mercredi...
    Et je garde les fleurs pour la salade
    ( et je lave car cette année il y a beaucoup de renards dans le coin, j'en croise régulièrement)

    RépondreSupprimer
  12. CitronVert en fera sans nul doute un compte-rendu détaillé : l'ornithogale des Pyrénnées a fait l'essentiel de nos plats sauvages.

    Tu n'étais donc pas "physiquement" présent, mais sans toi, je n'aurai pas eu l'idée d'amener CitronVert dans la zone où on a pu en cueillir à foison.

    RépondreSupprimer
  13. J'attends avec impatience le compte-rendu de CitronVert !

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...